Afrique et pandémie: les moins infectés sont les plus touchés

Publié pour la première fois par Le Temps

L’Afrique a été tellement laissée de côté durant la pandémie qu’elle a commencé à se prendre en main, explique l’économiste Carlos Lopes, haut représentant du président de la Commission de l’Union africaine dans sa tribune pour «Le Temps». Pour lui, le covid pourrait être une vraie opportunité pour le continent: renverser à la fois les perceptions et certains flux commerciaux.

L’Afrique a vraiment besoin de récits qui disent les choses telles qu’elles sont, pas d’une vision sélective et biaisée qui cache systématiquement les progrès et mette en avant les aspects négatifs. Les opinions dominantes écartent automatiquement tout fait qui contredit le confort de ce que les gens pensent savoir: ces attitudes condescendantes sont profondément ancrées dans la pensée élaborée à l’époque coloniale. Il est urgent de les mettre à jour.

Publié pour la première fois au Le Temps

Lire le blog ici